Le manteau de Brice

Accueil > Les actualités > Les projets accompagnés par Souliers > Le manteau de Brice

Un projet réalisé dans le cadre d’un "stage cinéma", proposé aux jeunes de la commune de Plouhinec(56) et des ses environs. En plus de voir le résultat, nous vous proposons de lire ce qu’en pense Ouest-France.

Le film

Article de Ouest-France du 16 mars 2014


A gauche, Ugo et Léo, les réalisateurs, écoutent les précieux conseils de l’animateur Rémi Duquenne, avant le tournage d’une scène. A droite, répétition d’une scène du film, l’agression dans une ruelle, avec Tom, Joachim, Erwan et Tristan.

Un film réalisé par une dizaine de jeunes de la commune

Pour cette deuxième semaine de vacances, la municipalité a proposé, pour la première fois aux jeunes de 10 à 16 ans, un stage de création cinématographique baptisé « Fais ton cinéma ». Encadré par Rémi Duquenne, animateur de l’association Souliers (Rochefort-en-Terre), ce stage avait pour objectif l’apprentissage des différentes techniques, afin de réaliser une fiction cinématographique originale.

Avec du matériel d’usage courant

Dix acteurs ou réalisateurs en herbe s’étaient inscrits. Il s’agissait de plonger toute une semaine dans l’univers du cinéma et de créer un film, du scénario jusqu’à la postproduction, en passant par le story-board (représentation illustrée du film avant sa réalisation) et le tournage. Le tout avec du matériel que chacun peut avoir chez soi (ordinateur portable, caméra grand public, logiciels en téléchargement libre...). Ils ont même recruté comme actrice la grand-mère de l’un d’eux.

Le résultat de leur semaine de travail (à raison de six heures et demie par jour) a été présenté au public vendredi, en fin d’après-midi, dans l’espace Calloch.

Le film, Le manteau de Brice, est un court-métrage d’une durée de 6,30 mn. L’histoire ? Un jeune se fait voler son manteau, et il en trouve un autre un peu particulier...

L’animateur a jugé cette semaine « particulièrement positive, avec des jeunes très investis, dont certains avaient déjà fait du théâtre. Ils n’avaient qu’une hâte le soir : revenir le lendemain. »

Toutes les scènes ont été tournées autour de l’espace Calloch, rue Blanche, place Kilkee, la Fontaine, avec une véritable brocante installée comme décor, et une musique jouée par les musiciens du groupe.

Le film pourra être visualisé la semaine prochaine sur le site de l’association Souliers et celui de la commune. Devant l’intérêt suscité chez les jeunes et le succès de l’opération, celle-ci sera peut-être renouvelée, sous une forme plus intergénérationnelle.